Nos vies confinées

Pour faire face ensemble au Coronavirus,
nous nous enfermons.

L’horizon s’est rétréci à celui de nos fenêtres

et de la fiction.

Pour nous évader, voici les vies imaginaires de nos voisins confinés
et autres histoires.

Fenêtre sur cour, la série complète

Voici, dans l’ordre chronologique, les nouvelles inspirées des voisins observés sous les fenêtres, durant la période du confinement : Mercredi 18 mars – Fenêtre sur cour, première : la valse du crépuscule 2. Jeudi 19 mars – Fenêtre sur cour, deuxième : la vieille femme au drap 3. Vendredi 20 mars – Fenêtre sur cour, […]

Samedi 9 mai – seul reste

Ce matin-là comme tous les autres, tu es partie au travailMais tu n’es jamais revenue.Tu ne supportais pas le ciel trop bas, ce voile noir qui encombrait ton horizon.Tant de rêves impossibles, tant d’espoirs jetés au feu, dans cette vie-là. Tu es partie sans avertir personne, sans laisser ni mot, ni trace,Tu as rejoint l’armée […]

Jeudi 7 mai – A l’aube

Quelque part dans la forêt des brumesLe vieux Chamane chuchote dans la langue oubliéeLes ailes des oiseaux se chargent sous l’averseNous marchons sur les traces de l’ours-esprit Ce soir nous guettons le chant de la redditionEt le murmure triste des pas perdusCe soir nous dormirons au creux d’une soucheDemain à l’aube, le soleil réinventera nos […]

Lundi 4 mai – Nous marchions

Nous marchions dans Paris comme si le monde nous appartenaitNos mains frôlaient les pierres noires de l’église, Le zincs des bars sales, le cœur palpitant de la cité Nous marchions dans Paris ou plutôt nous courrionsToujours pressés, toujours en retard, pour faire comme les autresNous feignions d’être des leurs, si bien Nos cœurs papillons épousaient la […]

Dimanche 3 mai – Les hommes d’avant

Ils étaient les hommes puissantsCeux enfilant chaque matin un costume noirCeux que l’on laisse passer sur le trottoirParce qu’ils ont l’airSi importants. Ils étaient les hommes puissantsAux fronts toujours stressésPartant tôt, rentrant tardLeur téléphone vibraitA chaque minute Le soir ils déposaient un baiserSur le front de leurs épousesSur les joues de leurs enfantsIls murmuraient des […]

2 mai – Tempête

Violence et douceurEn tempête mêléeSoufflent sur nos pas,Effacent le chemin. Toute notre vieNous recherchonsL’intuition perdueLa vaine liberté.

chargement…

Something went wrong. Please refresh the page and/or try again.