Catégories
Non classé

Mercredi 8 avril – Les tours de l’avenue d’Ivry

Au creux des heures sombres, lorsque la ville dort, 
Les tours de l’avenue d’Ivry ne sont jamais entièrement
Plongées dans l’obscurité.

A chaque étage, un, deux ou trois appartements sont éclairés.
Dans les chambres, les salons, les cuisines,
Des visages se défont sous le regard de l’horloge.

Dans les tours de l’avenue d’Ivry, 
Des hommes et des femmes désertés par le sommeil
Songent aux phrases qu’ils n’ont pas dites.

Ils toussent pour déloger les secrets coincés dans leur gorge
Ils boivent pour faire passer les silences
Ils se promettent de faire mieux au lever du jour

Au-dessus des tours, le corbeau antique déploie ses ailes,
Il emmène avec lui les nuages de larmes 
Et l’ombre des non-dits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s